:: News .:. Documents .:. Forum .:. Downloads .:. Bibliographie .:. Liens .:. Contact  :: 


Home
  :. News
  .: Documents
    .: Notions
    .: Protocoles
    .: Sécurité
    .: Architecture
    .: Prog
    .: Systèmes
  :. Forum
  .: Downloads
  :. Bibliographie
  .: Liens
  :. Contact

Chat

  Nickname:


irc: #guill.net

Forum



 
WAP : Le protocole WTP  
 

 

WTP : Wireless Transaction Protocol

La couche WTP ou transaction : elle permet de gérer trois types de connexion
- classe0 : connexion à sens unique sans acquittement (non fiables)
- classe1 : connexion à sens unique avec acquittement (fiables)
- classe2 : connexion à double sens (avec accusé de réception) avec acquittement (fiable)

Ces trois types de connexions peuvent être asynchrones. Les acquittements peuvent être mis en attente et regroupés affin de réduire le nombre de messages échangés.
Il est facile à ce niveau de faire un parallèle avec le protocole TCP/IP, et il ne faut pas se laisser surprendre par le nom attribué aux couches, car dans le respect du modèle OSI, la couche transaction WAP est au niveau de la couche application et non plus de la couche transport. C'est en quelques sortes une pile browser allégée.
Cette couche sert ainsi d'interface avec le monde IP pour intégrer les données dans des paquets UDP/IP si le réseau supporte ce protocole.

Détails

Les avantages de la couche WTP permettent :
· Une plus grande fiabilité que simplement en mode datagramme : WTP évite aux couches de niveau supérieures d'avoir à retransmettre des données ou de les acquitter.
· Une plus grande efficacité dans les services orientés connexion. En effet, WTP ne se soucie en aucune manière de l'état de la connexion.
· WTP, étant orienté connexion, a été conçu pour l'usage de services utilisant des échanges entre client et serveur comme l'affichage de pages html.

Les trois couches définies précédemment ont été définies pour s'adapter au fonctionnement du WAP à travers les téléphones mobiles. En effet :

· La classe0 a principalement été conçue pour l'application du protocole PUSH (vu ultérieurement) permettant à un serveur d'envoyer des informations à un mobile donné sans aucune vérification, le but étant ici d'optimiser le temps de la connexion et la bande passante du réseau.

· La classe1 permet d'effectuer un PUSH avec acquittement (on peut imaginer ce genre de transaction pour des informations distribuées de grande importance comme des avis de cotation en bourse). Dans ce mode de connexion, le client acquitte les données envoyées et la connexion se termine quand le serveur reçoit cet acquittement.

· La classe 2 permet d'effectuer toutes les autres connexions qui nécessitent un échange fiable entre le client et le serveur. Cette transmission est dite à double sens car chaque message envoyé donne lieu à un message de réponse de la part de la machine destination et cette réponse donne lieu à un acquittement de la part de la machine source.

La couche WTP repose bien entendu sur la couche datagramme (la couche sécurité étant une option), elle va donc bénéficier des services offerts par WDP et notamment la segmentation et le réasssemblage (SAR). Pour assurer l'interopérabilité entre les opérateurs, la couche WTP, qui est optimisée pour SAR, doit donc être capable de fonctionner avec et sans ce mode :

Les ports de communication ainsi que la longueur du SDU doivent être définis dans la couche datagramme pour être compatibles avec la couche WTP.

Comme pour la plupart des couches mises en Suvre, WTP intègre une couche administration permettant de d'initialiser, de configurer, et de reconfigurer les ressources utilisées par la couche WTP. Les primitives disponibles pour les couches hautes sont les suivantes :
· Etablissement de connexion/envoi de message
· Réponse (seulement utilisée par la classe 2)
· Annulation de connexion.

Pour faciliter la transaction à travers des supports " air " (transmissions sans fil), WTP permet de concaténer de multiples PDU à l'intérieur d'un même SDU. La transmission sans fil privilégie le minimum de paquets de données envoyés.

Entête fixe d'une trame WTP:

-Le bit CON (CONtinue) indique la présence d'un TPI dans le champ variable
-Le champ PDU (Protocole Data Unit) indique le type de message à transmettre

-Le bit GTR (Group TRailer) indique que le paquet est le dernier des paquets du message transmis
-Le bit TTR (Transmission TRailer) indique que le paquet est le dernier des paquets du groupe de paquets transmis
-Le bit RID (Retransmission Indicator) indique si le paquet a été dupliqué par le réseau ou ré émis par l'émetteur
-Le champ TID (Transaction Identifier) permet d'identifier la connexion en cours ( De même que l'association adresse et port de la couche WDP). Ce champ est incrémenté par le créateur de la connexion à chaque nouvel établissement de connexion.
-Le champ REServe spécifie un champ ou un bit non utilisé

Chaque primitive de la couche WTP a besoin de paramètres adaptés à son utilisation. Les trois primitives suivantes sont les plus importantes de la couche WTP :
-Pour l'établissement :

-Le champ version est actuellement de 0x00
-Quand le bit TID est activé, cela signifie que l'initiateur de la connexion a changé de TID et donc que le prochain message n'aura plus le même identifiant -Si le bit U/P est actif, cela signifie que l'initiateur demande un acquittement du client à chaque message
-Transaction Class définit la classe de transaction : 0, 1 ou 2

-Pour la réponse

-Pour l'acquittement :

-Le bit Tve/Tok permet de savoir si la connexion est bonne ou non

Partie variable de l'entête :

Cette partie peut être représentée par un ou plusieurs TPIs (Transport Information Items). La longueur du champ TPI pouvant être de 2 ou 8 bits (représentant la longueur en octet).

Long TPI

Short TPI

Les identifiants TPI peuvent être de plusieurs types:
- Error : pour définir les erreurs survenant pour un TPI faux ou erroné
- Info : permet de transmettre de courtes informations à l'intérieur de l'entête (pour statistiques)
- Option: pour transférer des paramètres entre deux protocoles WTP
- PSN (Packet Sequence Number) : Utilisé dans le cas de segmentation ré assemblage pour des PDU d'acquittement

Explication succincte de la concaténation

Un paquet WTP peut donc inclure un PDU comme dans la figure ci-dessous

ou un ensemble de PDU à l'intérieur du même SDU :

Dans ce cas, on utilise un indicateur sur le premier octet pour spécifier que le SDU contient de multiple PDU

 




Sondage

Quel est votre connexion à Internet aujourd'hui ?
 
RTC 56Kbps
ADSL simple de 128 à 2048 Kbps
ADSL + Téléphonie (+TV) de 128 à 2048 Kbps
ADSL simple jusqu'à 20Mbps
ADSL + Téléphonie (+TV) jusqu'à 20Mbps
Autres (RNIS, Satellites bi-directionnel...)
Total :
2883

Recherche


Docs
   Pflogsumm (Analyseur de log mail pour Postfix)
   Proftpd (Mise en service d'un serveur FTP avec proftpd sous Linux)
   Openldap (Mise en service d'un serveur LDAP sous Linux)
   Gestion des périphériques en c++ builder (Communication RS232 en C++ Builder)
   Les sockets windows (Windows Sockets : un cours accéléré)

guill.net©1999-2018