:: News .:. Documents .:. Forum .:. Downloads .:. Bibliographie .:. Liens .:. Contact  :: 


Home
  :. News
  .: Documents
    .: Notions
    .: Protocoles
    .: Sécurité
    .: Architecture
    .: Prog
    .: Systèmes
  :. Forum
  .: Downloads
  :. Bibliographie
  .: Liens
  :. Contact

Chat

  Nickname:


irc: #guill.net

Forum



 
Logiciels d’audit du réseau : Ping, fping, hping, netstat, mrtg  
 

 

Les logiciels d’audit du réseau permettent de remonter des informations sur les machines qui le composent et sur l’état des connexions qui lient ces machines. Ils permettent ainsi une étude qualitative et quantitative du réseau.

Ping

Ping est sans aucun doute la commande la plus utilisée par l'ensemble des exploitants d'un réseau informatique. Elle permet de vérifier la connectivité avec un hôte distant du réseau.

Pour cela, elle utilise le service ICMP, qui lui même utilise la couche IP pour envoyer des requêtes (echo-request) à l'hôte que l'on veut tester. On peut noter d'après ce qui vient d'être dit que la commande ping permettra aussi de tester le bon fonctionnement de la pile TCP/IP sur la machine locale.

Principales fonctionnalités

Les fonctions de la commande ping sont relativement simples, la plus basiques d'entre-elles étant la requête echo-reply :

> ping 192.168.4.69
PING 192.168.4.69 (192.168.4.69) 56(84) bytes of data.
64 bytes from 192.168.4.69: icmp_seq=1 ttl=128 time=0.337 ms
64 bytes from 192.168.4.69: icmp_seq=2 ttl=128 time=0.184 ms
--- 192.168.4.69 ping statistics ---
2 packets transmitted, 2 received, 0% packet loss, time 1007ms
rtt min/avg/max/mdev = 0.184/0.260/0.337/0.078 ms

On voit que cette commande simple permet de savoir que la configuration TCP/IP est correcte sur le poste local, sur le poste distant et que la connectivité est assurée dans les deux sens de communication. On obtient aussi les statistiques sur les délais de cette connectivité.

>ping -b 192.168.4.255
WARNING: pinging broadcast address
PING 192.168.4.255 (192.168.4.255) 56(84) bytes of data.
64 bytes from 192.168.4.111: icmp_seq=1 ttl=64 time=0.068 ms
64 bytes from 192.168.4.27: icmp_seq=1 ttl=64 time=0.420 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.2: icmp_seq=1 ttl=64 time=0.446 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.90: icmp_seq=1 ttl=64 time=0.452 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.254: icmp_seq=1 ttl=64 time=0.566 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.16: icmp_seq=1 ttl=64 time=2.27 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.15: icmp_seq=1 ttl=64 time=2.39 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.71: icmp_seq=1 ttl=64 time=2.61 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.18: icmp_seq=1 ttl=255 time=2.71 ms (DUP!)
64 bytes from 192.168.4.50: icmp_seq=1 ttl=255 time=11.2 ms (DUP!)

Permet d'envoyer un ping en broadcast

>ping -c 1 192.168.4.69
PING 192.168.4.69 (192.168.4.69) 56(84) bytes of data.
64 bytes from 192.168.4.69: icmp_seq=1 ttl=128 time=0.316 ms
--- 192.168.4.69 ping statistics ---
1 packets transmitted, 1 received, 0% packet loss, time 0ms
rtt min/avg/max/mdev = 0.316/0.316/0.316/0.000 ms

L'option -c permet d'envoyer un nombre prédéfini de requêtes echo-request

>ping -f 192.168.4.69

Permet d'envoyer un grand nombre de paquets (en anglais, flood) pour faire un test de charge par exemple. Ne peut être exécuté qu'en super utilisateur pour éviter tout abus.

>ping -i 2 192.168.4.69

L'option -i permet de spécifier l'intervalle de temps (en secondes) entre chaque requête envoyée.

>ping -ttl 12 192.168.4.69

-ttl permet de préciser le champ time to live du paquet de requête envoyé.

Remarques

Ping est un outil très simple mais indispensable.

Fping

Fping est une alternative à ping, qui reprend les mêmes fonctionnalités en ajoutant quelques caractéristiques. Il est lui aussi basé sur l'envoi et la réception de requêtes ICMP.

Ses principaux atouts sont de pouvoir utiliser en entrée des fichiers contenant la liste des hôtes à tester et d'avoir une sortie standard facile à parser. Ces fonctions particulières ont été développées en vue d'une utilisation dans des scripts.

Commandes

>fping -g 192.168.4.1 192.168.4.5
192.168.4.2 is alive
192.168.4.3 is alive
192.168.4.5 is alive
ICMP Host Unreachable from 192.168.4.111 for ICMP Echo sent to 192.168.4.1
ICMP Host Unreachable from 192.168.4.111 for ICMP Echo sent to 192.168.4.1
ICMP Host Unreachable from 192.168.4.111 for ICMP Echo sent to 192.168.4.1
ICMP HostUnreachable from 192.168.4.111 for ICMP Echo sent to 192.168.4.4
ICMP Host Unreachable from 192.168.4.111 for ICMP Echo sent to 192.168.4.4
ICMP Host Unreachable from 192.168.4.111 for ICMP Echo sent to 192.168.4.4
192.168.4.1 is unreachable
192.168.4.4 is unreachable

L'option -g permet de pinger plusieurs hôtes à la fois, en précisant soit l'adresse de début et celle de fin, ou alors l'adresse du sous réseau, sous la forme 192.168.4.0/24

>fping 192.168.4.222 -c 1
192.168.4.222 : [0], 84 bytes, 0.39 ms (0.39 avg, 0% loss)
192.168.4.222 : xmt/rcv/%loss = 1/1/0%, min/avg/max = 0.39/0.39/0.39

L'argument -c précise le nombre de requêtes à envoyer

>fping 192.168.4.222 -b 6545
192.168.4.222 is alive

-b permet de définir le nombre d'octets à envoyer dans le paquet de requête.

>fping 192.168.4.222 -l

L'option -l envoie une infinité de requêtes (loop)

>fping -f liste.txt

L'argument -f permet de spécifier un fichier texte qui inclus la liste des hôtes à tester

>fping -g 192.168.4.0/24 -q

-q indique que l'on ne veut pas afficher les résultats de chaque hôte, mais uniquement le résultat total (quiet mode)

>fping -g 192.168.4.222 192.168.4.224 -q -s

        3 targets
        1 alive
        2 unreachable
        0 unknown addresses

        8 timeouts (waiting for response)
        9 ICMP Echos sent
        1 ICMP Echo Replies received
        6 other ICMP received

        0.56 ms (min round trip time)
        0.56 ms (avg round trip time)
        0.56 ms (max round trip time)
        4.146 sec (elapsed real time)

-s permet d'afficher des statistiques sur les hôtes testés (statistics)

Conclusion

On remarque que fping n'est pas révolutionnaire par rapport à ping, mais qu'il apporte tout de même quelques fonctionnalités intéressantes pour une utilisation dans des scripts. Un utilisateur qui cherche à réaliser une requête ICMP directe en ligne de commande préfèrera sans doute ping pour son formatage de sortie plus facile à interpréter par un humain.

Hping

Le logiciel hping est une autre alternative à la commande de base ping. Il est relativement évolué et permet de gérer plusieurs protocoles.

Son domaine d'applications est plus large que celui de ping ou même fping :

On peut en effet non seulement effectuer des requêtes ICMP pour vérifier la connectivité, mais aussi et surtout des requêtes TCP ou UDP sur le port voulu pour vérifier l'état de ce port sur une machine distante, et ceci de façon discrète. On peut aussi grâce à cette fonctionnalité vérifier le fonctionnement de la pile TCP/IP sur les deux hôtes mis en jeux (source et destinataire).

Fonctionnement

Par défaut, hping envoie des requêtes TCP sur le port 0 de l'hôte de destination, avec aucun drapeau (flag) positionné, ce qui aura pour effet de ne pas être inscrit dans les logs dans la plupart des cas. Le retour sera une réponse TCP avec les drapeaux RST et ACK positionnés si l'hôte distant est connecté avec une configuration TCP/IP fonctionnelle.

On peut à volonté positionner tous les drapeaux du segment TCP, ce qui permet de vérifier les politiques des firewalls, et d'en déduire l'état des ports scannés de cette manière.

Une autre fonctionnalité intéressante est de vérifier l'état d'une connexion. On pourra en effet déduire cette information en jouant sur la taille et la fragmentation des segments transmis.

Commandes

Il existe plusieurs familles de commandes pour Hping.

Commandes générales

>hping 192.168.4.222
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=128 id=4230 sport=0 flags=RA seq=0 win=0 rtt=0.4 ms
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=128 id=4232 sport=0 flags=RA seq=1 win=0 rtt=0.2 ms
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
2 packets tramitted, 2 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/0.3/0.4 ms

Commande de base, il suffit d'indiquer l'adresse réseau à tester

Il faut tout de même noter que la requête envoyée par défaut est un segment TCP et non ICMP

>hping -i 2 192.168.4.222
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=128 id=4793 sport=0 flags=RA seq=0 win=0 rtt=3.0 ms
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=128 id=4794 sport=0 flags=RA seq=1 win=0 rtt=0.2 ms
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=128 id=4795 sport=0 flags=RA seq=2 win=0 rtt=0.2 ms
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
3 packets tramitted, 3 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/1.1/3.0 ms

L'option -i permet de préciser l'intervalle de temps en secondes entre chaque requête.

>hping -c 2 192.168.4.222
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=0 flags=RA seq=0 win=0 rtt=3.1 ms
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=0 flags=RA seq=1 win=0 rtt=0.2 ms
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
2 packets tramitted, 2 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/1.7/3.1 ms

L'argument -c permet de stipuler le nombre de requêtes qui doivent être émises.

>hping -c 3 -q 192.168.4.222
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
3 packets tramitted, 3 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/0.2/0.2 ms

-q permet d'activer le quiet mode, pour ne pas afficher une ligne par requête, mais seulement ler résumé final.

>hping -c 2 -V 192.168.4.222
using eth0, addr: 192.168.4.111, MTU: 1500
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 tos=0 iplen=40
sport=0 flags=RA seq=0 win=0 rtt=5.6 ms
seq=0 ack=1888402160 sum=35f5 urp=0
------------------
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 tos=0 iplen=40
sport=0 flags=RA seq=1 win=0 rtt=0.2 ms
seq=0 ack=510875635 sum=4daa urp=0
------------------
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
2 packets tramitted, 2 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/2.9/5.6 ms

-V permet d'activer le mode Verbose, qui affiche tous les détails des requêtes émises.

Commandes de protocole

Plusieurs commandes permettent de sélectionner le protocole d'émission des requêtes.

-0 active le mode RAW IP, qui permet de signer la requête.

-1 sélectionne de mode ICMP, qui équivaut alors à la simple commande ping

-2 sélectionne le mode UDP, qui émet des segments UDP

-9 active le mode listen, qui permet de recevoir des paquets signés

Commandes du protocole IP

>hping 192.168.4.222 -a 192.168.0.0
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
3 packets tramitted, 0 packets received, 100% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.0/0.0/0.0 ms

L'option -a permet de spoofer une adresse IP, c'est à dire de se faire passer pour quelqu'un d'autre

Il faut noter que, utilisée seule, cette option ne permet pas de recevoir les réponses aux requêtes émises

>hping 192.168.4.222 -G 

HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
len=80 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=0 flags=RA seq=0 win=0 rtt=4.4 ms
RR:     1.2.3.4
        192.168.4.222
        192.168.4.222
len=80 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=256 sport=0 flags=RA seq=1 win=0 rtt=0.2 ms
        (same route)
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
2 packets tramitted, 2 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/2.3/4.4 ms

Cette option -G récupère la route utilisée pour atteindre l'hôte distant

Il faut savoir que certains matériels réseau ne supportent pas cette option (certains routeurs notamment)

>hping 192.168.4.222 -t 3

-t permet de spécifier le champ TTL (Time To Live) du protocole IP

La majorité des champs du protocole IP (comme par exemple le code du protocole supérieur) sont modifiables par des arguments de cette manière, nous ne les détaillerons pas tous ici.

Commandes du protocole ICMP

Nous ne détaillerons pas ici la totalité des commandes de ce protocole. Il est juste utile de savoir que chaque champ du protocole ICMP est modifiable en ligne de commande, comme le type de message ICMP, la longueur du paquet ou même le checksum.

Commandes des protocoles TCP/UDP

>hping 192.168.4.222 -p 53
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=53 flags=RA seq=0 win=0 rtt=3.1 ms
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=53 flags=RA seq=1 win=0 rtt=0.2 ms
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=53 flags=RA seq=2 win=0 rtt=0.2 ms
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
3 packets tramitted, 3 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/1.1/3.1 ms

Cette option -p précise le port destination que l'on va joindre. Cet outil est très pratique pour faire du scannage de port et ainsi déterminer les sécurités utilisées par un firewall par exemple.

>hping 192.168.4.222 -s 53
HPING 192.168.4.222 (eth0 192.168.4.222): NO FLAGS are set, 40 headers + 0 data bytes
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=0 flags=RA seq=0 win=0 rtt=0.2 ms
len=46 ip=192.168.4.222 ttl=255 DF id=0 sport=0 flags=RA seq=1 win=0 rtt=0.2 ms
--- 192.168.4.222 hping statistic ---
2 packets tramitted, 2 packets received, 0% packet loss
round-trip min/avg/max = 0.2/0.2/0.2 ms

L'option -s permet de spécifier le port source de la requête. Cette fonction trouve son utilité lorsqu'on veut passer outre un firewall spécialement configuré par exemple pour une transmission de fichier.

Ici encore, nous ne détaillerons pas tous les champs modifiables par les différentes options, on peut tout de même citer les champs seq, window, ainsi que tous les drapeaux que l'on peut spécifier un à un.

Commandes permettant de faire de l'échange de fichier

-E permet de spécifier le fichier à envoyer

-e permet de préciser la signature des paquets à envoyer

-B permet d'activer la retransmission de paquet gérée par TCP, et permet alors d'avoir un transfert fiable

Exemple :

hoteA>hping hoteB –udp -p 53 -d 100 –sign SIGNATURE -B -E /home/dino/toto.txt
hoteB>hping hoteA –listen SIGNATURE -B –icmp

Conclusion

hping montre de réels atouts face aux solutions de test plus anciennes telles que ping ou fping. En effet, il apporte la nouveauté de pouvoir réaliser simplement des requêtes entièrement paramétrables avec les protocoles TCP/UDP. Cette possibilité permet plusieurs fonctions avancées qui s'avèrent très utiles, comme tester la politique d'un firewall sur des ports bien particuliers, ou le transfert de fichiers à travers un firewall paranoïaque, ou encore le test d'une liaison.

Au final, on peut dire que hping apport à la commande ping l'aspect quantitatif, c'est à dire qu'en plus de savoir si un hôte est connecté ou non, on peut obtenir de nombreux renseignements sur la sécurité de cet hôte et de la liaison qui nous joint à lui.

Netstat

Qu'est ce c'est? A quoi ça sert?

Netstat est un outil réseau permettant d'afficher les connections réseau, les tables de routage, des statistiques sur des interfaces et des connections masqueradées.

C'est un outil basique très souvent inclus dans les installations de base de linux.

Commandes

>netstat

Affiche le status des connections réseau en listant les sockets ouverts.

Le résultat de cette commande n'est pas contenu dans ce rapport à la vue de la longueur de l'affichage.

Observation des interfaces, tables de routage et multicast:

>netstat -r

-r: affiche la table de routage

Table de routage IP du noyau

LxSilvano:/home/collins #  netstat -r
Destination     Passerelle      Genmask         Indic   MSS Fenêtre irtt Iface
192.168.4.0     *               255.255.255.0   U       40 0          0 eth0
default         192.168.4.50    0.0.0.0         UG      40 0          0 eth0

netstat -i

-i: affiche les tables d'interfaces

Table d'interfaces noyau

LxSilvano:/home/collins # netstat -i

Iface   MTU    Met  RX-OK  RX-ERR RX-DRP RX-OVR  TX-OK  TX-ERR TX-DRP TX-OVR Flg
eth0    1500   0    226043 0      0      49  	 175703 0      0      0      BMRU
lo      16436  0    16625  0      0      0       16625  0      0      0      LRU

>netstat -g

-g: affiche les groupes de multicast

LxSilvano:/home/collins # netstat -g

IPv6/IPv4 Group Memberships
Interface       RefCnt Group
--------------- ------ ---------------------
lo              1      ALL-SYSTEMS.MCAST.NET
eth0            1      ALL-SYSTEMS.MCAST.NET
lo              1      ipv6-allnodes
eth0            1      ff02::1:ffa1:ad0a
eth0            1      ipv6-allnodes

netstat -s

-s: affiche les statistiques du réseau

LxSilvano:/home/collins # netstat -s

Ip:
    175504 total packets received
    0 forwarded
    0 incoming packets discarded
    107431 incoming packets delivered
    197791 requests sent out

Icmp:
    10139 ICMP messages received
    10022 input ICMP message failed.

Tcp:
    95812 active connections openings
    0 passive connection openings
    0 failed connection attempts
    0 connection resets received
    1 connections established
    141744 segments received
    110293 segments send out
    13 segments retransmited
    0 bad segments received.
    8661 resets sent

Udp:
    384 packets received
    1495 packets to unknown port received.
    0 packet receive errors
    377 packets sent

TcpExt:
    1 invalid SYN cookies received
    ArpFilter: 0
    55 TCP sockets finished time wait in fast timer
    1 time wait sockets recycled by time stamp
    113 delayed acks sent
    26472 packets directly received from backlog
    2486 packets header predicted
    30 packets header predicted and directly queued to user
    TCPPureAcks: 1392
    TCPHPAcks: 195
    TCPRenoRecovery: 0
    TCPSackRecovery: 0
    TCPSACKReneging: 0
    TCPFACKReorder: 0
    TCPSACKReorder: 0
    TCPRenoReorder: 0
    TCPTSReorder: 0
    TCPFullUndo: 0
    TCPPartialUndo: 0
    TCPDSACKUndo: 0
    TCPLossUndo: 1
    TCPLoss: 0
    TCPLostRetransmit: 0
    TCPRenoFailures: 0
    TCPSackFailures: 0
    TCPLossFailures: 0
    TCPFastRetrans: 0
    TCPForwardRetrans: 0
    TCPSlowStartRetrans: 0
    TCPTimeouts: 4
    TCPRenoRecoveryFail: 0
    TCPSackRecoveryFail: 0
    TCPSchedulerFailed: 0
    TCPRcvCollapsed: 0
    TCPDSACKOldSent: 0
    TCPDSACKOfoSent: 0
    TCPDSACKRecv: 1
    TCPDSACKOfoRecv: 0
    TCPAbortOnSyn: 0
    TCPAbortOnData: 88836
    TCPAbortOnClose: 6
    TCPAbortOnMemory: 0
    TCPAbortOnTimeout: 2
    TCPAbortOnLinger: 0
    TCPAbortFailed: 0
    TCPMemoryPressures: 0
    TCPShortIcmp: 0

>netstat –M

-M: affiche les connexions masquées

LxSilvano:/home/collins # netstat -M
netstat: no support for `ip_masquerade' on this system.

(pas supporté sur ma machine)

Observation des ports:

>netstat -lve

l: listen, pour observer les ports en écoute
v: mode verbose, verbeux
e: extended, affiche des informations supplémentaires, telles que le nom de l'utilisateur.

Connexions Internet actives (seulement serveurs)

LxSilvano:/home/collins # netstat -lve

Proto Recv-Q Send-Q Adresse locale          Adresse distante       Etat        Utilisatr  Inode
tcp        0      0 *:login                 *:*                     LISTEN      root       133130
tcp        0      0 *:printer               *:*                     LISTEN      root       1560
tcp        0      0 *:time                  *:*                     LISTEN      root       133127
tcp        0      0 *:finger                *:*                     LISTEN      root       133131
tcp        0      0 *:sunrpc                *:*                     LISTEN      root       1105
tcp        0      0 *:x11                   *:*                     LISTEN      root       6965
tcp        0      0 *:ftp                   *:*                     LISTEN      root       133129 
tcp        0      0 localhost:smtp          *:*                     LISTEN      root       2286 
tcp        0      0 *:ssh                   *:*                     LISTEN      root       1232
udp        0      0 *:time                  *:*                                 root       133128
udp        0      0 *:sunrpc                *:*                                 root       1057 
Sockets du domaine UNIX actives(seulement serveurs) 
Proto RefCpt Indicatrs  Type       Etat          I-Node Chemin
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7864   /tmp/.ICE-unix/946
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     8652   /tmp/OSL_PIPE_500_SingleOfficeIPC_97639
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     6966   /tmp/.X11-unix/X0  
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7748   /tmp/.ICE-unix/dcop925-1069916718
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     8280   /tmp/ksocket-collins/kdesud_:0
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7772   /tmp/ksocket-collins/klauncherWexgWb.slave-socket 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     2509   /var/run/.nscd_socket
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7827   /tmp/mcop-collins/LxSilvano_Cisco-03aa-3fc5a23b 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     2287   /var/run/sendmail/control
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7743  /tmp/ksocket-collins/kdeinit-:0 
netstat: no support for `AF IPX' on this system. 
netstat: no support for `AF AX25' on this system.
netstat: no support for `AF X25' on this system.
netstat: no support for `AF NETROM' on this system.

Netstat -lvn

l: listen mode
v: verbose
n: mode numérique, permet de ne pas résoudre les noms liés aux numéro ports. On peut donc connaitre les numéros de ports utilisés.

Connexions Internet actives (seulement serveurs)

LxSilvano:/home/collins # netstat -lvn

Proto Recv-Q Send-Q Adresse locale          Adresse distante        Etat
tcp        0      0 0.0.0.0:513             0.0.0.0:*               LISTEN
tcp        0      0 0.0.0.0:515             0.0.0.0:*               LISTEN
tcp        0      0 0.0.0.0:37              0.0.0.0:*               LISTEN 
tcp        0      0 0.0.0.0:79              0.0.0.0:*               LISTEN 
tcp        0      0 0.0.0.0:111             0.0.0.0:*               LISTEN 
tcp        0      0 0.0.0.0:6000            0.0.0.0:*               LISTEN 
tcp        0      0 0.0.0.0:21              0.0.0.0:*               LISTEN 
tcp        0      0 127.0.0.1:25            0.0.0.0:*               LISTEN 
tcp        0      0 :::22                   :::*                    LISTEN 
udp        0      0 0.0.0.0:37              0.0.0.0:*  
udp        0      0 0.0.0.0:111             0.0.0.0:*  
Sockets du domaine UNIX actives(seulement serveurs)  
Proto RefCpt Indicatrs   Type       Etat          I-Node Chemin 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7864   /tmp/.ICE-unix/946
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     8652   /tmp/OSL_PIPE_500_SingleOfficeIPC_97639
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     6966   /tmp/.X11-unix/X0 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7748   /tmp/.ICE-unix/dcop925-1069916718 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     8280   /tmp/ksocket-collins/kdesud_:0
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7772   /tmp/ksocket-collins/klauncherWexgWb.slave-socket
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     2509   /var/run/.nscd_socket 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7827   /tmp/mcop-collins/LxSilvano_Cisco-03aa-3fc5a23b
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     2287   /var/run/sendmail/control
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7743   /tmp/ksocket-collins/kdeinit-:0
netstat: no support for `AF IPX' on this system.  
netstat: no support for `AF AX25' on this system.
netstat: no support for `AF X25' on this system.
netstat: no support for `AF NETROM' on this system.

Netcat -lpoN

-p : affiche le nom du programme et le PID du socket
-o : affiche les timers
-N : résoud les noms matériels

Connexions Internet actives (seulement serveurs)

LxSilvano:/home/collins # netstat -lpoN

Proto Recv-Q Send-Q Adresse locale          Adresse distante        Etat        PID/Program name    Timer
tcp        0      0 0.0.0.0:login           0.0.0.0:*               LISTEN      4032/inetd          off (0.00/0/0)
tcp        0      0 0.0.0.0:printer         0.0.0.0:*               LISTEN      632/lpd Waiting     off (0.00/0/0) 
tcp        0      0 0.0.0.0:time            0.0.0.0:*               LISTEN      4032/inetd          off (0.00/0/0)
tcp        0      0 0.0.0.0:finger          0.0.0.0:*               LISTEN      4032/inetd          off (0.00/0/0)
tcp        0      0 0.0.0.0:sunrpc          0.0.0.0:*               LISTEN      528/portmap         off (0.00/0/0)
tcp        0      0 0.0.0.0:x11            0.0.0.0:*               LISTEN      847/X               off (0.00/0/0)
tcp        0      0 0.0.0.0:ftp             0.0.0.0:*               LISTEN      4032/inetd          off (0.00/0/0)
tcp        0      0 127.0.0.1:smtp          0.0.0.0:*               LISTEN      692/sendmail: accep off (0.00/0/0) 
tcp        0      0 :::ssh                  :::*                    LISTEN      576/sshd            off (0.00/0/0) 
udp        0      0 0.0.0.0:time            0.0.0.0:*                           4032/inetd          off (0.00/0/0) 
udp        0      0 0.0.0.0:sunrpc          0.0.0.0:*                           528/portmap         off (0.00/0/0)
Sockets du domaine UNIX actives(seulement serveurs) 
Proto RefCpt Indicatrs   Type       Etat          I-Node PID/Program name    Chemin 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7864   946/kdeinit: ksmser /tmp/.ICE-unix/946
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     8652   1059/soffice.bin   /tmp/OSL_PIPE_500_SingleOfficeIPC_97639
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     6966   847/X               /tmp/.X11-unix/X0
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7748   925/kdeinit: dcopse /tmp/.ICE-unix/dcop925-1069916718 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     8280   1020/kdesud         /tmp/ksocket-collins/kdesud_:0
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7772   928/kdeinit: klaunc /tmp/ksocket-collins/klauncherWexgWb.slave-socket 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     2509   778/nscd            /var/run/.nscd_socket 
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7827   938/artsd           /tmp/mcop-collins/LxSilvano_Cisco-03aa-3fc5a23b
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     2287   692/sendmail: accep /var/run/sendmail/control
unix  2      [ ACC ]     STREAM     LISTENING     7743   922/kdeinit: Runnin /tmp/ksocket-collins/kdeinit-:0

Les autres options disponibles:
-F: affiche les informations de la Forwarding Information Base(FIB).

Mais ici il n'y a pas de forwarding mis en oeuvre, donc cette option n'affiche rien de plus.
-C: affiche le cache de routage au lieu de FIB

Conclusion

Netstat est avant tout un outil fait pour observer la configuration réseau de la machine locale. Qu'il s'agisse des ports en écoute ou des informations de routage. Il fait parti des petits outils pratiques et reconnus d'administration réseau.

MRTG

Cet outil permet de générer des graphiques en fonction de donnés SNMP, ou d'un quelconque script shell. Nous avons limité notre étude à la représentation de données SNMP.

Les avantages et inconvénients

Il fonctionne avec un agent SNMP quel qu'il soit sur la station observée. D'où une facilité d'utilisation. Il n'est pas évident à  mettre en place, surtout la première fois. On appréciera la génération de graphique automatique sur des fichiers html.

Mise en place

Elle s'effectue en deux temps. D'abord la génération d'un fichier de configuration, et ensuite le déclenchement de la surveillance et prise de mesures.

La génération de fichiers de configuration:

Le fichier de configuration définit la machine cible, ainsi que les objets SNMP à observer.

Il faut ensuite lancer l'observation. Pour cela on lance mrtg avec le fichier de configuration correspondant à la machine à observer. On lance tout ceux dont on a besoin, les uns après les autres.

Utilisation

Avant d'utiliser mrtg une phase importante, aussi bien en conséquences qu'en temps passé, est la phase d'installation et configuration. Elle commence par le fichier de configuration. Pour plus de simplicité, ce fichier peut être généré par cfgmaker. Voici une commande permettant de générer un tel fichier:

cfgmaker --global 'WorkDir: /home/projet/station68' --output /home/projet/station68.cfg  192.168.4.68

Le WorkDir étant le chemin définissant le répertoire de travail où les différents fichiers temporaires seront placés. Le ouput définit l'emplacement du fichier de configuration généré. L'adresse IP donnée précise la station observée.

Il y a néanmoins quelques choses à modifier dans le fichier de configuration. Notamment préciser les OID à prendre en compte. Cependant deux OID par défaut sont entrés: ifInOctets et ifOutOctets.

Target[UcastPkts]: .1.3.6.1.2.1.2.2.1.11.2&.1.3.6.1.2.1.2.2.1.12.2:public@192.168.4.68

Chaque OID est située de part et d'autre du "&". On peut donc les changer avec les OID souhaitées.

On doit absolument prendre 2 OID , on ne peut en prendre qu'un seul. Par contre on peut effectuer des opérations sur plusieurs OID: que la première mesure soit la somme ou la différence de 2 observations d'OID. Quoi qu'il en soit, il faut toujours 2 séries de mesures. D'autre part, les instants de prise de mesures peuvent être définis par un planificateur de tache ou être prises régulièrement. Dans ce dernier cas, il faut définir l'exécution comme démon par l'option RunAsDaemon dans le fichier de configuration.

RunAsDaemon: Yes

Lancement de mrtg

Une fois le fichier de configuration généré, on peut alors lancer mrtg en spécifiant le fichier de configuration à utiliser.

Mrtg génère alors plusieurs fichiers dans le répertoire de travail (WorkDir lors de la génération du fichier de configuration). Et parmi les fichiers créés, il y a un fichier HTML. C'est ce fichier qui contient les graphiques à jour jusqu'au moment de l'ouverture du fichier. De nombreuses options sont disponibles en ce qui concerne la présentation du graphique.

Pour les options de configuration se reporter à:

http://people.ee.ethz.ch/~oetiker/webtools/mrtg/config.html

La documentation:

Sylvain COLLIN & Aldo DE LUCA - 01/2004
 




Sondage

Quel est votre connexion à Internet aujourd'hui ?
 
RTC 56Kbps
ADSL simple de 128 à 2048 Kbps
ADSL + Téléphonie (+TV) de 128 à 2048 Kbps
ADSL simple jusqu'à 20Mbps
ADSL + Téléphonie (+TV) jusqu'à 20Mbps
Autres (RNIS, Satellites bi-directionnel...)
Total :
2883

Recherche


Docs
   Pflogsumm (Analyseur de log mail pour Postfix)
   Proftpd (Mise en service d'un serveur FTP avec proftpd sous Linux)
   Openldap (Mise en service d'un serveur LDAP sous Linux)
   Gestion des périphériques en c++ builder (Communication RS232 en C++ Builder)
   Les sockets windows (Windows Sockets : un cours accéléré)

guill.net©1999-2018