Format de l'en-tête ARP  
 

 

Introduction

Les adresses IP sont attribuées indépendamment des adresses matérielles des machines. Pour envoyer un datagramme dans l'internet, le logiciel réseau doit convertir l'adresse IP en une adresse physique qui est utilisée pour transmettre la trame. Si l'adresse physique est un entier court, elle peut être facilement modifiée pour lui faire correspondre l'adresse machine IP. Sinon, la traduction doit être effectuée dynamiquement.

C'est le protocole ARP qui effectue cette traduction en s'appuyant sur le réseau physique. ARP permet aux machines de résoudre les adresses sans utiliser de table statique. Une machine utilise ARP pour déterminer l'adresse physique destinataire en diffusant (broadcast), sur le sous réseau, une requête ARP qui contient l'adresse IP à traduire. La machine possédant l'adresse IP concernée répond en renvoyant son adresse physique. Pour redre ARP plus performant, chaque machine tient à jour, en mémoire, une table des adresses résolues et réduit ainsi le nombre d'émissions en mode broadcast.

Spécifications

La structure d'une trame ARP est définie ci-dessous :

Champs

Type Hardware : spécifie le type de l'interface hardware

Type de protocole : spécifie le type du protocole de haut niveau émis par l'expéditeur

Hlen : longueur de l'adresse hardware

Plen :  longueur de l'adresse de haut niveau

Opération : type de l'opération effectuée :
1 Requête ARP
2 Réponse ARP
3 Requête RARP
4 Réponse RARP
5 Requête RARP dynamique
6 Réponse RARP dynamique
7 Erreur RARP dynamique
8 Requête InARP
9 Réponse InARP

Adresse hardware de l'expéditeur : explicite

Adresse protocole de l'expéditeur : explicite

Adresse hardware du destinataire : explicite

Adresse protocole du destinataire : explicite

 

-= From guill.net =-